Filière bois-énergie agricole en Normandie

Plaquettes de bois
L’émergence de la filière bois-énergie d’origine bocagère date du début des années 2000. Des agriculteurs souhaitant se chauffer à partir du bois de leurs haies ont commencé à déchiqueter du bois. Les Cuma départementales ont alors investi dans des déchiqueteuses, en commençant par des manuelles puis, le besoin augmentant au fur et à mesure des années, les déchiqueteuses à grappin ont fait leur apparition. Des structures d’approvisionnement locales se sont créées par la suite, répondant à un besoin des élus de chauffer les bâtiments communaux à partir d’une énergie locale et renouvelable, en s’affranchissant des énergies fossiles tout en préservant la ressource bocagère et ses nombreux services associés.

Les chiffres clés de la filière

La filière bois-énergie issu du bocage en Normandie c’est en 2017 :

  • Plus de 35 700 tonnes de bois déchiqueté par 5 déchiqueteuses
  • 5600 tonnes sèches et 4100 tonnes vertes commercialisées via les 4 structures d’approvisionnement locales
  • 96 chaufferies livrées par bennes, semis, camion souffleur et tapis télescopique.

Les différents acteurs de la filière et leurs rôles

Schéma général de la filière bois énergie agricole en Normandie

Schéma de la filière bois énergie agricole en Normandie

 

Les acteurs de la filière

Structures d'animation

ALEC27, les Défis ruraux et les Fédérations des Cuma normandes accompagnent les différents acteurs dans leurs projets. Ces structures portent l’animation de la filière agricole du bois-énergie en Normandie, c'est-à-dire quelles font le lien entre les différents acteurs et les appuient afin de développer cette filière.

Les producteurs de bois

Les agriculteurs sont à la base de cette filière : c’est eux qui produisent le combustible « bois déchiqueté ». Ils vont agir en deux étapes :
  • L’abattage à l’aide d’une tronçonneuse ou d’un coupeur abatteur pour un chantier entièrement mécanisé
  • Le déchiquetage en faisant intervenir une déchiqueteuse des Cuma départementales.

Les Cuma départementales

Elles réalisent le déchiquetage à l’aide des 5 déchiqueteuses présentes en Normandie (2 dans la Manche et le Calvados, 2 dans l’Orne et 1 en Haute-Normandie). Il existe 4 Cuma départementales en Normandie :
  • Ecovaloris dans la Manche,
  • Calvados Innovation dans le Calvados,
  • Innov’61 dans l’Orne,
  • Haie’Nergie et Territoires dans la Seine-Maritime (intervient aussi dans l’Eure).
Les cuma départementales de Normandie

Les structures locales d’approvisionnement

Les structures locales d’approvisionnement en bois bocager achètent les plaquettes bocagères (bois déchiqueté) aux producteurs et les vendent à des consommateurs. Elles privilégient l’approvisionnement local en se mettant pour objectif un rayon d’approvisionnement maximal de 20km autour de la chaufferie. Les producteurs doivent s’engager à gérer durablement leur ressource en réalisant un Plan de Gestion des Haies (PGH) qui permet à la structure d’approvisionnement de savoir la quantité de bois produite annuellement par les haies de l’agriculteur. Celui-ci  ne pourra ainsi pas prélever plus que cette quantité et n’entamera donc pas le capital présent sur son exploitation.

A savoir : le bois déchiqueté peut aussi être utilisé pour pailler (espaces verts, potager, plantations diverses).

4 structures locales d’approvisionnement sont présentes en Normandie :
  • Haiecobois dans la Manche
  • Bois Haienergie 14 dans le Calvados
  • SCIC Bois Bocage Energie dans l’Orne
  • EDEN dans la Seine-Maritime et l’Eure.
structures d'appro

Les consommateurs de bois déchiqueté

Il existe différentes catégories de consommateurs:
  • Les agriculteurs qui peuvent utiliser le bois pour chauffer leur(s) maison(s), mais aussi leur exploitation (eau de la salle de traite, atelier de transformation, atelier de production de veaux, poulaillers, porcherie, …) ou même des gîtes.
  • Les collectivités qui peuvent mettre en place une chaufferie dédiée qui alimente 1 ou plusieurs bâtiments proches ou un réseau de chaleur pour desservir plusieurs bâtiments communaux ou d’autres types de bâtiments (privés ou d’autres organismes publics).
  • Les particuliers qui peuvent être intéressés dans certains cas, notamment s’ils habitent un bâtiment ayant une surface importante (200-300m²) et mal isolés (anciennes bâtisses peu ou pas rénovées).
  • Les entreprises ou associations ayant de vastes locaux à chauffer (ou des locaux mal isolés), le combustible bois étant peu cher ( gîtes, des entreprises de locations de salles (pour des séminaires ou autres), des artisans ayant des grandes pièces à chauffer ...)

Plus d'infos sur la filière...

  • dans l'Orne:
Filière Bois Energie Orne
  • dans le Calvados:
Filière Bois Energie Calvados

 

Partenaires