Atouts de la filière

Une énergie renouvelable

Le bois est la première source d’énergie renouvelable utilisée en France, où la ressource est présente en quantité. Le bois énergie est donc appelé à contribuer largement aux objectifs énergétiques et climatiques français. Au-delà de sa contribution au développement des énergies renouvelables, la biomasse énergie, et principalement l’utilisation du bois, présente plusieurs avantages :

  • elle constitue une ressource abondante et locale : le taux de prélèvement de bois ne représente actuellement qu’environ la moitié de l’accroissement naturel de la forêt en France ;
  • elle émet peu de CO2 par rapport aux énergies fossiles dans le cadre d’une gestion durable de la ressource en bois ;
Cycle carbone bois

  • elle est compétitive : pour le particulier, le prix du bois bûche est en moyenne deux fois moins cher que le gaz naturel et près de trois fois moins cher que le fioul ;
  • elle est créatrice d’emplois : 85 000 emplois potentiels en 2015, dont une part importante pour l’approvisionnement, c’est-à-dire des emplois locaux et non délocalisables ;
  • elle implique des acteurs locaux, et donc impulse une dynamique territoriale.

Source ADEME : https://www.ademe.fr/expertises/energies-renouvelables-enr-production-reseaux-stockage/passer-a-laction/produire-chaleur/dossier/bois-biomasse/biomasse-energie

Une énergie comme outil de développement local

Développement économique local

A la différence des énergies fossiles qui sont importées de l’étranger, le bois bocager est un produit local. En vous approvisionnant en plaquette bocagère, vous achetez du bois à une structure qui rémunère des acteurs locaux à savoir les agriculteurs, les structures de commercialisation du bois, de logistiques et d’exploitation de la ressource. Ainsi, l’argent liée à l’approvisionnement en bois est réinjecté dans l’économie locale.

Création d'emplois locaux

Selon une étude de Biomasse-Normandie menée en 2013, 1,1 emploi sont créés pour 1 000 tonnes de bois consommées en chaufferies collectives.
Ces emplois concernent l’ensemble de la filière sur toute la vie du projet depuis la construction (travaux, études) à l’exploitation la maintenance et la fourniture de bois.

Une énergie compétitive

Part du combustible dans la facture énergétique

La facture énergétique en coût global (investissements, maintenance, exploitation, achat de combustible) est plus stable pour le bois énergie que pour les énergies fossiles. À la différence des hydrocarbures, le bois est peu dépendant des marchés internationaux.
Cette stabilité est renforcée par la part plus faible que représente le combustible du bois dans la facture globale énergétique, elle est de l’ordre de 35 % contre 80 % pour le combustible fossile.

Coût des énergies fossiles et Taxe Carbone

La contribution énergie climat (CCE) créée par la Loi de finances pour 2014 et intégrée dans la TICGN1 (gaz) ou la TICPE2 (fioul), sera progressivement augmentée à l’horizon 2030. Les graphiques ci-dessous illustrent l’augmentation du prix du combustible à l’horizon 2020 en tenant compte des évolutions actée de la CCE.

Evolution prix gaz naturel
Evolution prix fioul


A prix de marché identique, sous le seul effet de l’évolution des taxes, l’augmentation du prix de combustibles et  donc des factures énergétiques entre 2018 et 2020 sera de :
  • 16% pour le gaz
  • 14% pour le fioul
Ces mesures fiscales visent à réduire la consommation d’énergie fossile et leur substitution par des énergies renouvelables telles que le bois.

 

Partenaires