Les projets de chaufferies avancent dans la Manche et en Seine-Maritime

Toutes les actualités
chaufferie manche 2
Les collèges de Pontorson (45T), St James (120T), St Jean de Daye (80T), Canisy (45T), et Lessay (55T) sont mis en route cet hiver, montrant toujours la dynamique du département pour la valorisation des haies avec Haiecobois . En Seine-Maritime, c'est le réseau de chaleur du quartier de Mont-Gaillard du Havre Seine Métropole qui va s'étendre.

Grâce aux nouveaux collèges chauffés au bois bocager dans la Manche, ce sont aussi  3 plateformes pour Haiecobois qui se sont structurées dans cette dynamique de nouvelles chaufferies pour organiser la filière d'approvisionnement avec les producteurs de la Manche : St Senier de Beuvron, St Jean de Daye, et Sourdeval. Les cuma de la Pommeraie et de St Jean de Daye rejoignent l’organisation pour les livraisons aux chaufferies. 

Quand à Le Havre Seine Métropole, il dispose de 3 réseaux de chaleur sur son territoire, dont celui du quartier de Mont-Gaillard qui dessert 6 000 équivalents logement (bailleurs, logements, bâtiments privés et publics …). Ce réseau existe depuis 1972, et s’est modernisé d’une chaufferie biomasse de 12 MW en 2013, associé à une cogénération gaz.

Le Havre Seine Métropôle

Ce réseau de chaleur s’apprête à s’étendre de 5 kms l’an prochain ce qui portera le réseau à plus de 20 kms. Plus de 2 500 nouveaux équivalent logements vont ainsi bénéficier de cette chaleur produite à partir de ressource renouvelable.
La ville poursuit son ambition sur la transition énergétique sur sont territoire et au-delà de chauffer ses habitants avec de l’énergie renouvelable, elle souhaite que l’approvisionnement soit le plus local possible. C’est ainsi que l’association Eden (Energie Durable en Normandie), qui regroupe des producteurs de plaquettes bocagères, a rencontré le gestionnaire de la chaufferie et différents services de la ville, dans l’objectif de pouvoir contribuer à l’approvisionnement du réseau de chaleur.

Le Havre Seine Métropole soutient également Carbolocal, une start-up de territoire qui doit accélérer la transition agroécologique. L’objectif est de mettre en place un système de crédit carbone sur le territoire, encourageant à la fois les efforts des entreprises à réduire leur bilan carbone et d’autre part les agriculteurs à préserver et planter des haies pour protéger la ressource en eau. Une phase expérimentale de ce procédé va être mis en place durant 6 mois pour mesurer les intérêts et les impacts de cet échange de carbone.

Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

La fédération des chasseurs de Normandie a réalisé une étude de préfiguration agricole pour l’aménagement en hydraulique douce d’un territoire pilote dans les départements de l’Orne et du Calvados.

Lire la suite de l'article

Le Parc Naturel des Boucles de la Seine Normande participe au projet de coopération européenne FRANSU au côté de partenaires bretons et Finlandais.

Lire la suite de l'article

Après la chaufferie de Buais Savigny en 2019/2020, ce sont 4 nouvelles chaufferies mises en route cet hiver : Hambye 40T , Tessy Bocage 140T , Lessay 55T et St Germain sur Ay 50T, livrées par Haiecobo

Lire la suite de l'article